Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Désir d'avenir

    Pour affiner ses idées avant la présidentielle, le PS se lance dans des débats en live

    Par Sacha Nelken
    Le Premier secrétaire du Parti Socialiste Olivier Faure, aux universités d'été du PS à Blois, le 29 août 2020.
    Le Premier secrétaire du Parti Socialiste Olivier Faure, aux universités d'été du PS à Blois, le 29 août 2020. Photo Guillaume Souvant. AFP

    Jusqu'à cet été, le Parti socialiste va organiser chaque mois des rendez-vous virtuels thématiques durant lesquels seront débattues les principales propositions du programme de 2022. Une façon de retarder l'épineuse question de l'incarnation.

    D’abord le fond. Et seulement après, l’incarnation. Le PS a présenté ce lundi ses «rendez-vous du Parti socialiste», qui viseront, dans les prochains mois, à établir le programme en vue de la présidentielle de 2022. Comme le premier secrétaire, Olivier Faure, l’avait annoncé lors de ses vœux à la presse, quelques jours plus tôt, le PS entend profiter de l’année pré-présidentielle pour se concentrer sur son projet, en organisant notamment une sorte de grande «primaire des idées».

    A lire aussiAu PS, l’union sans les forces

    «Nous allons entreprendre un long chemin qui va nous conduire à Blois [lieu des universités du PS, ndlr] fin août 2021, avec un projet rédigé. En 2021, nous serons prêts, et être prêt ça commence par être prêt sur les idées, sur le projet, sur ce qui nous amène à retrouver les Françaises et les Français», a indiqué ce lundi Olivier Faure. Pour cela, le PS prévoit de débattre ses principales propositions avec «toutes celles et ceux qui se retrouvent dans les valeurs de la gauche et de l’écologie politique», dixit la secrétaire nationale à la coordination, Corinne Narassiguin, lors des «lives du projet» sur les réseaux sociaux. Une première pour le vieux parti quinquagénaire.

    Six thématiques abordées

    «Nous avons voulu changer nos habitudes, bousculer nos façons de faire avec une nouvelle méthode pour élaborer ce projet qui doit répondre à la fois à un objectif de réaffirmation de ce que nous sommes en tant que socialistes et de notre capacité à poser les bases, à créer le débat pour proposer un projet plus large qui doit mener à une coalition gagnante pour les élections présidentielles et législatives de 2022», développe la secrétaire nationale à la coordination.

    Concrètement, jusqu’à cet été, le PS organisera, le premier jeudi de chaque mois, des rendez-vous virtuels visant à débattre de six grandes thématiques, autant de briques pour ensuite construire le programme de 2022. Sur la question du travail, de la santé, ou encore de la justice écologique, les militants, sympathisants ou «simples intéressés» pourront s’approprier, discuter, ou amender les idées proposées par le PS. Ces idées seront notamment formulées à partir du bilan de trois années de travail parlementaire des élus socialistes, ou de discussions et auditions avec les milieux universitaires ou associatifs. «Nos partenaires politiques pourront formuler eux-même des propositions qui pourront apporter leurs contradictions pour arriver à la fin de l'été à un projet constitué» présente le député des Landes Boris Vallaud«Le principe, ce n’est pas de présenter un projet fini et ficelé mais bien au contraire d’être challengé en débattant de propositions», résume Corinne Narassiguin.

    Des réunions locales sur tout le territoire

    Pour cela, le PS souhaite également s’appuyer sur les territoires. Ainsi, près de 500 réunions locales seront organisées dans les prochains mois et reparties sur l’ensemble du territoire. «Elles seront organisées par les militants et ouvertes à tous», précise la secrétaire nationale adjointe aux fédérations, Fatima Yadani. Une plateforme participative – «Rendez-vous 2022» – va également être lancée jeudi, censée permettre à chacun de prendre connaissance des propositions, de les commenter, de les hiérarchiser, ou d’en proposer de meilleures.

    A lire aussiLe PS propose la création d’un «Défenseur de la laïcité»

    Une fois débattu, le projet socialiste sera présenté en août lors des universités d’été de Blois, puis soumis au vote des militants. Se posera alors la question de l’incarnation. Sans doute la plus épineuse, alors que les potentiels candidats affluent de toutes parts à gauche, mais qu’aucun ne semble, pour l’instant d’après les sondages, en mesure de se qualifier pour le second tour de la présidentielle.

    Sacha Nelken
    Un mot à ajouter ?