Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Droit de suite

    L'étudiante Diary Sow de retour au Sénégal

    Par LIBERATION, avec AFP
    Diary Sow à Dakar, le 7 août 2020.
    Diary Sow à Dakar, le 7 août 2020. Photo AFP

    La jeune femme de 20 ans scolarisée au prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand, dont la disparition avait mis son pays en émoi, est rentrée au Sénégal, selon la presse locale.

    Le mystère persiste, mais on sait désormais où est la jeune femme. Diary Sow, étudiante sénégalaise dont la disparition en début d’année avait mis son pays en émoi, est rentrée au Sénégal, rapporte ce vendredi la presse locale. «De retour au Sénégal, Diary Sow [est] chez son parrain», le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, qui réside à Dakar, titrait en une le journal Rewmi Quotidien, confirmant une information du site sénégalais PressAfrik.

    Proche de la jeune fille et de sa famille, Serigne Mbaye Thiam s’était rendu la semaine dernière à Paris et l’a «accompagnée» lors de son retour au Sénégal mercredi, selon ces médias. Sollicités par l’AFP, les autorités sénégalaises et Serigne Mbaye Thiam se sont refusés à tout commentaire.

    «Un répit salutaire»

    L’étudiante de 20 ans inscrite en classe préparatoire au prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand ne s’était pas présentée à la reprise des cours le 4 janvier. Sa disparition a été signalée le 7 janvier et les milieux étudiants sénégalais se sont mobilisés pour la retrouver. Le président Macky Sall lui-même a donné des instructions à cette fin, selon l’ambassadeur du Sénégal en France, Maguette Sèye. L’annonce de sa disparition avait suscité un élan de solidarité sans précédent au Sénégal et au sein de la diaspora, des milliers de personnes partageant une photo de la jeune femme sur les réseaux sociaux.

    A lire aussi A Malicounda, village natal de l’étudiante Diary Sow, on ne «croit pas une seconde» à une disparition volontaire

    Une enquête avait d’abord été ouverte en France pour disparition «inquiétante», avant que la thèse du départ volontaire soit privilégiée. Celle qui fut distinguée meilleure élève du Sénégal en 2018 et 2019 et qui a ajouté à sa notoriété nationale en publiant un roman s’était signalée après plus de deux semaines, expliquant être partie de son plein gré pour faire «une petite pause pour retrouver (ses) esprits», selon des échanges publiés par le ministre, le 21 janvier. Thiam avait affirmé avoir eu des contacts avec la jeune femme et publié les extraits d’une lettre ainsi que des morceaux d’échanges avec elle, avec son accord et celui de sa famille. L’étudiante expliquait avoir eu besoin d’un «répit salutaire».

    Lundi, le consulat du Sénégal à Paris avait confirmé qu’elle était saine et sauve. «Elle est majeure, parfaitement libre de venir au Sénégal. Cette question ne nous occupe plus. Plus de déclaration officielle», a assuré à l’AFP une source gouvernementale à Dakar.

    LIBERATION avec AFP
    Un mot à ajouter ?