Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Billet
    Abonnés

    Au commencement, Joe Biden…

    Par Isabelle Hanne, correspondante à New York
    Le président américain, Joe Biden, en train de signer une flopée de décrets dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington, jeudi.
    Le président américain, Joe Biden, en train de signer une flopée de décrets dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington, jeudi. Photo Kevin Lamarque. Reuters

    Retour sur les débuts très ordonnés du 46e président américain, entre décrets en nombre et tweets contrôlés.

    La première semaine de Joe Biden à la Maison Blanche pourrait se lire comme la Genèse. Au commencement, – à peine investi, donc – , Biden a pris son stylo, et entamé un marathon inédit de signatures d’executive orders, ces décrets présidentiels qui lui permettent de se passer de l’aval du Congrès. En une semaine, il a signé près de 40 mémorandums et décrets (les premiers ayant à peu près autant force de loi que les seconds), et une poignée de proclamations (plus cérémonielles). Un record, et déjà plus que Donald Trump, pourtant très friand de cet apanage de l’exécutif américain, n’en avait signé lors de ses 100 premiers jours à la Maison Blanche.

    A lire aussi De Scranton à Washington, la très longue marche de Joe Biden

    Lutte contre la pandémie de Covid-19, contre les inégalités raciales et pour la protection des minorités, contre le changement climatique… Tous ces actes exécutifs, promesses de campagne de Biden, sont un détricotage en règle de l’héritage du précédent président. Hauteme

    Libération réserve cet article à ses abonnés
    Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous
    devices-picture

    1 mois pour 1€

    Lisez Libé en illimité

    Vous avez déjà un compte abonné?

    Je me connecte
    • Tous nos articles en illimité
    • Le journal en version numérique le jour de sa parution
    • Nos newsletters exclusives
    • CheckNews, notre service de fact checking
    Isabelle Hanne correspondante à New York
    Un mot à ajouter ?