Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Analyse
    Abonnés

    L’Etat islamique, voleur de révolutions

    Par Luc Mathieu
    Dans un camp de combattants étrangers de l'Etat islamique dans le nord-est de la Syrie, fin août.
    Dans un camp de combattants étrangers de l'Etat islamique dans le nord-est de la Syrie, fin août. Photo Delil Souleiman. AFP

    Avant sa naissance en tant que «califat» à l’été 2014, le groupe jihadiste a profité des secousses des printemps arabes.

    A l’été 2012, dans le village syrien d’Atmé, frontalier de la Turquie, des combattants d’un genre étrange commencent à affluer. Ils viennent d’Europe, du Moyen-Orient, d’anciennes républiques soviétiques et, plus rarement, des Etats-Unis. Ils vivent ensemble dans une grande maison du centre du village, ne parlent pas forcément arabe, ne savent pas toujours manier les armes et ne se mêlent pas aux habitants. Ils ne vont pas non plus sur les lignes de front dans la campagne d’Alep. Ils sont juste là, chaque semaine un peu plus nombreux.

    Les rebelles qui se battent contre l’armée de Bachar al-Assad les observent à distance. A l’époque, l’opposition semble encore en mesure de gagner militairement la guerre. A la fin juillet, elle pénétrera dans Alep et s’emparera de la moitié de la ville. «Nous verrons plus tard quoi faire avec eux», répétaient alors les commandants de groupes.

    Personne, à Atmé, ne pouvait alors réaliser que ces hommes incarnaient les prémices des légions d’étrangers d’un

    Libération réserve cet article à ses abonnés
    Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous
    devices-picture

    1 mois pour 1€

    Lisez Libé en illimité

    Vous avez déjà un compte abonné?

    Je me connecte
    • Tous nos articles en illimité
    • Le journal en version numérique le jour de sa parution
    • Nos newsletters exclusives
    • CheckNews, notre service de fact checking
    Luc Mathieu
    Un mot à ajouter ?