Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Etats-Unis
    Abonnés

    Face au Covid, Joe Biden promet un «effort de guerre»

    Par Frédéric Autran, envoyé spécial à Washington
    Un cimetière symbolique pour honorer les morts du Covid-19 à Miami, le 24 novembre.
    Un cimetière symbolique pour honorer les morts du Covid-19 à Miami, le 24 novembre. Photo Lynne Sladky. AP

    Vaccination, quarantaine, masques : le nouveau président s'attaque à la pandémie de coronavirus, qui a fait plus de 410 000 morts aux Etats-Unis. Il promet une stratégie fondée sur la science.

    Une réunion avec sa vice-présidente et plusieurs experts, une déclaration, une conférence de presse de l’immunologue Anthony Fauci, et surtout une dizaine de décrets et la présentation d’un plan de bataille de 200 pages : pour le premier jour complet de son mandat, Joe Biden a joint les actes à la parole, et placé la lutte contre la pandémie de Covid-19 au centre de ses préoccupations. «L’histoire déterminera si nous avons été à la hauteur de la tâche», a-t-il déclaré depuis la Maison Blanche, promettant un «effort de guerre massif».

    Il faut dire qu’il y a urgence. Mercredi, jour de son inauguration, les Etats-Unis ont enregistré plus de 4 300 morts du coronavirus, la deuxième journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie, il y a tout juste un an. Le bilan global, le plus élevé au monde en valeur absolue, a franchi jeudi soir la barre des 410 000 morts. Selon les experts, il pourrait atteindre un demi-million d’ici mi-février.

    «La science, pas la politique»

    Même s’il a mult

    Libération réserve cet article à ses abonnés
    Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous
    devices-picture

    1 mois pour 1€

    Lisez Libé en illimité

    Vous avez déjà un compte abonné?

    Je me connecte
    • Tous nos articles en illimité
    • Le journal en version numérique le jour de sa parution
    • Nos newsletters exclusives
    • CheckNews, notre service de fact checking
    Frédéric Autran envoyé spécial à Washington
    Un mot à ajouter ?