Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Bilan
    Abonnés

    Diplomatie américaine : les 400 coups de Donald Trump

    Par Arnaud Vaulerin , Pierre Alonso , Luc Mathieu , Hala Kodmani , Guillaume Gendron, correspondant à Tel-Aviv et Frédéric Autran
    Donald Trump et Kim Jong-un à Panmunjeom, en Corée du Sud, le 30 juin 2019.
    Donald Trump et Kim Jong-un à Panmunjeom, en Corée du Sud, le 30 juin 2019. Photo BRENDAN SMIALOWSKI. AFP

    Depuis son arrivée à la Maison Blanche, le président américain n’a eu de cesse de déconstruire méthodiquement tout ce qui faisait le ciment des institutions internationales. Focus sur les dossiers les plus marquants de son mandat.

    Il a déchiré des traités, insulté des alliés, claqué la porte d’institutions internationales et courtisé des dictateurs. En l’espace de quatre ans, Donald Trump a bouleversé l’ordre international dont les Etats-Unis étaient, avant lui, l’acteur central, pour le meilleur et pour le pire. Avec toujours en ligne de mire sa doctrine «America First» et sa base électorale, le successeur de Barack Obama a renversé la table, forçant ses alliés comme ses adversaires à s’adapter, à repenser leurs alliances.

    Quel que soit le vainqueur de la présidentielle ce mardi, un «retour au monde d’avant n’est pas possible», souligne la chercheuse Maud Quessard, spécialiste de la politique étrangère américaine. «Trump n’est pas un accident de l’histoire : il s’inscrit dans une double évolution, de la démocratie américaine et du rôle que les Etats-Unis entendent jouer dans le monde, explique-t-elle. Bien sûr, une administration Biden placerait des cadres au département d’Etat et offrirait une sorte de normali

    Libération réserve cet article à ses abonnés
    Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous
    devices-picture

    1 mois pour 1€

    Lisez Libé en illimité

    Vous avez déjà un compte abonné?

    Je me connecte
    • Tous nos articles en illimité
    • Le journal en version numérique le jour de sa parution
    • Nos newsletters exclusives
    • CheckNews, notre service de fact checking
    Arnaud Vaulerin , Pierre Alonso , Luc Mathieu , Hala Kodmani , Guillaume Gendron correspondant à Tel-Aviv , Frédéric Autran
    Un mot à ajouter ?