Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Covid
    Abonnés

    Sixième dose du vaccin Pfizer : 10 millions de seringues adaptées attendues cette semaine

    Par Anaïs Condomines
    Administration du vaccin Pfizer-BioNTech dans un centre de vaccination à Pévy (Marne), le 28 janvier.
    Administration du vaccin Pfizer-BioNTech dans un centre de vaccination à Pévy (Marne), le 28 janvier. Photo Pascal Rossignol. Reuters

    Santé publique France indique à «Libération» que les premières livraisons de matériel adapté à l'extraction de la sixième dose du vaccin Pfizer ont débuté ce week-end du 31 janvier.

    L’annonce avait semé un vent de panique. Le 8 janvier dernier, l’Agence européenne du médicament (EMA) entérinait une nouvelle norme : le flacon de vaccin contre le Covid-19 des laboratoires Pfizer et BioNTech devrait désormais contenir six doses, au lieu des cinq initialement recommandées. Un ajustement inopiné transformant, de fait, une dose bonus en impératif. Et posant la question du matériel adapté à cette extraction.

    Dans ses recommandations, l’agence du médicament préconisait en effet d’utiliser une seringue à faible volume mort, c’est-à-dire limitant les pertes de produit une fois le piston complètement enfoncé dans le corps de la seringue. Un matériel spécial que les autorités gouvernementales et sanitaires avaient promis. Mais qui, aujourd’hui, tarde à arriver dans les établissements. 

    Santé publique France (SPF), qui assure la gestion des commandes du ministère de la Santé pour ensuite fournir les plateformes qui alimenteront les officines de ville et les établissements hosp

    Libération réserve cet article à ses abonnés
    Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous
    devices-picture

    1 mois pour 1€

    Lisez Libé en illimité

    Vous avez déjà un compte abonné?

    Je me connecte
    • Tous nos articles en illimité
    • Le journal en version numérique le jour de sa parution
    • Nos newsletters exclusives
    • CheckNews, notre service de fact checking
    Anaïs Condomines
    notre newsletter

    Pour recevoir de l’information par e-mail, plutôt que de la publicité.

    Un mot à ajouter ?