Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage
    Dettes
    Abonnés

    Le RN toujours pas près de rembourser ses prêts

    Par Tristan Berteloot
    Lors des vœux à la presse de Marine Le Pen en janvier 2017.
    Lors des vœux à la presse de Marine Le Pen en janvier 2017. Photo Laurent Troude

    Après dix années de gestion hasardeuse à coups de «grand emprunt national» et d’affaires judiciaires, le parti de Marine Le Pen est au bord de l’asphyxie financière. Ses sympathisants sont priés de mettre la main à la poche sans garantie sur leur argent.

    Depuis peu, Marine Le Pen a retrouvé le sourire. Un sondage confidentiel ayant fuité la crédite de 48 % des intentions de vote face à Emmanuel Macron, au second tour d’une présidentielle fictive, si elle avait eu lieu la semaine dernière. De cette partie de l’enquête, signée Harris interactive, on ne sait pas grand-chose, sauf que l’institut s’est refusé à la publier en raison d’une marge d’erreur importante. Mais son résultat a suffi pour réveiller les cadres du Rassemblement national, cantonnés au rôle de commentateurs grincheux depuis la crise du Covid, dans un parti atone. Ils ont inondé les réseaux sociaux de visuels avec le slogan «on arrive», «il ne reste que deux points» pour la victoire, etc. Quant à Marine Le Pen, elle a eu ces mots au sujet d’elle-même, vendredi : «On dit toujours "elle ne peut pas gagner, elle ne peut pas gagner". Cela relève de la méthode Coué. Et bah si, elle peut gagner. L’hypothèse de ma victoire est de plus en plus crédible, et même plausible. Et c’est

    Libération réserve cet article à ses abonnés
    Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous
    devices-picture

    1 mois pour 1€

    Lisez Libé en illimité

    Vous avez déjà un compte abonné?

    Je me connecte
    • Tous nos articles en illimité
    • Le journal en version numérique le jour de sa parution
    • Nos newsletters exclusives
    • CheckNews, notre service de fact checking
    Tristan Berteloot
    Un mot à ajouter ?